02 septembre 2006

125- "Nicolas Sarkozy torse nu" arrive chez moi ...

En consultant mes statistiques, je découvre cette recherche qui m'épate certe (quelle idée de faire une recherche comme ça ??) mais qui ne me plait pas !


Lui l'anti social, lui la répression incarnée, lui l'anti gay (voir sa dernière prise de position sur le mariage gay, ici ou )
Je cite les propos de l'interview dans le Figaro Magazine de ce jour :
"
J’y ai beaucoup réfléchi et j’y suis opposé tout comme à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels. C’est clair et c’est précis. En revanche, je suis profondément hostile à toute forme de discrimination. Les homosexuels ne doivent pas en subir. C’est pourquoi je suis partisan de l’égalité sur le plan financier. Il faut donc créer un système qui, sur le plan fiscal, patrimonial et successoral, garantisse l’égalité entre un couple hétérosexuel et un couple homosexuel. Aujourd’hui, il est nécessaire d’aller plus loin que le simple pacs. Mais le modèle qui est le nôtre doit rester celui d’une famille hétérosexuelle : les enfants ont besoin d’un père et d’une mère."

Position ma foi très rétrograde et très conservatrice dans une europe et une société plutôt novatrice (voir les derniers sondage à ce sujet ...)

Sniff

5 commentaires:

fi-uuu a dit…

compléméent : cette recherche a été faite via Lycos le 30 août à 19h02, et c'est un versaillais abonné à numéricable ...

Juju a dit…

voic ça comme une chance. Les gens qui auront tapé cette étrange requête tomberont sur un blog fort sympathique :)

Djin a dit…

Ahh rien que d'imaginer Sarko torse nu sa me donne la gerbe.

pentomime a dit…

On sait mainnant pourquoi Lycos n'est pas le premier, ni le deuxième moteur de recherche...

J'ai revu Sarko hier à la TV pour la première fois depuis des mois (je regarde très peu la TV), il a vachement maigri! C'est Vipin ou l'approche des campagnes électorales qui le stresse???

mich a dit…

sarko, ou comment dire tout et son contraire dans le même discours.

je reviens d'espagne : dans un salon de thé (ochoa) en plein coeur de séville, des vieilles citadines espagnoles au café-gâteau. en vitrine, entre les figurines de mariés mixtes jeunes, 25 ans, et 50 ans de mariage, un couple de garçons. et putain, ça, ça m'a fait vachement plaisir. (image bientôt en ligne chez moi).

on a l'air de quoi, en france, avec de pareils rétrogrades !